Définir les causes des douleurs épigastriques

Définir les causes des douleurs épigastriques

La douleur épigastrique est la douleur qui survient dans l’abdomen, au milieu et en dessous des côtes et du sternum. Plus qu’une maladie, c’est un symptôme et peut être causé par différents facteurs. Bien que, dans la plupart des cas, les douleurs épigastriques puissent être résolues spontanément et avec des traitements à domicile, lorsqu’elles durent longtemps ou qu’il n’y a pas de soulagement, il est préférable de consulter un médecin pour effectuer un examen détaillé et ainsi déterminer la cause afin de la traiter.

Souffrez-vous de douleurs abdominales ? Les reflux gastriques sont ils fréquents chez vous ? Lisez ce qui suit pour mieux déchiffrer les facteurs qui provoquent cette douleur.

Comprendre la douleur épigastrique

La douleur épigastrique est une douleur dans la partie supérieure de l’abdomen. Cela peut être un signe de maladie. Les causes courantes incluent :

  • reflux acide (acide gastrique remontant dans l’œsophage) ;
  • gastrite (irritation de la muqueuse de l’estomac). Le plus souvent, il s’agit d’aspirine ou de médicaments AINS tels que l’ibuprofène, une bactérie appelée Helicobacter pylori ou une consommation fréquente d’alcool ;
  • ulcère peptique ;
  • inflammation du pancréas ;
  • calcul biliaire ;
  • infection dans la vésicule biliaire.

La douleur peut être sourde ou brûlante. Il peut s’étendre vers le haut, vers la poitrine ou vers le dos. Il peut y avoir d’autres symptômes tels que des éructations, des ballonnements, des crampes ou des douleurs de la faim. Il peut y avoir une perte de poids ou un manque d’appétit, des nausées ou des vomissements.

Quelles sont les principales causes ?

En général, on peut dire que la principale cause de douleur épigastrique est la gastrite. Viennent ensuite le reflux gastro-œsophagien et l’ulcère duodénal, et la maladie du côlon (gros intestin).

La gastrite

La gastrite est comprise comme une inflammation de la paroi la plus interne de l’estomac (appelée muqueuse) résultant de l’effet irritant de tout aliment, produit chimique ou médicament.

Les causes de la gastrite sont très nombreuses, bien que la première et la plus fréquente de toutes soit le stress. Lorsqu’une personne subit beaucoup de stress physique ou émotionnel, une série de médiateurs chimiques qui augmentent l’acidité du suc gastrique sont produits, le rendant capable d’irriter la muqueuse de l’estomac.

Outre le stress, certains aliments comme les condiments, peuvent irriter la muqueuse gastrique, en complément de nombreuses boissons, notamment l’alcool. La douleur provoquée par la gastrite peut s’accompagner par d’autres symptômes comme :

  • des nausées ;
  • une satiété juste après le repas ;
  • des gaz excessifs ;
  • des vomissements qui produisent une sensation de soulagement.

Œsophagite

Dans des conditions normales, une fois que les aliments passent de l’œsophage à l’estomac, une sorte de valve musculaire appelée « cardia » se ferme, ce qui empêche le contenu acide de l’estomac de passer dans l’œsophage.

Lorsque ce mécanisme de protection de l’œsophage échoue, une partie de l’acide gastrique passe dans l’œsophage, provoquant une irritation et une inflammation sévères de la muqueuse œsophagienne, car elle ne dispose pas de mécanismes de défense contre les agressions chimiques intenses.

Mauvaise digestion

Manger des aliments non tolérés par le corps, des aliments infectés ou qui comportent du lactose, conduit à une mauvaise digestion. Ce qui provoque une irritation de la muqueuse gastrique, un excès de gaz et un reflux gastrique et intestinal.

Les conséquences de ceci sont souvent des douleurs à l’estomac, qui s’accompagnent de gaz, de diarrhée ou parfois de constipation.

L’ulcère duodénal

Une fois que la nourriture subit la deuxième étape de la digestion dans l’estomac, elle passe au duodénum. Le duodénum est le point de départ de l’intestin et où le pH passe de acide à alcalin, ce qui rend la muqueuse de cette partie de l’intestin grêle très vulnérable aux attaques chimiques.

Ainsi, le gonflement de la muqueuse duodénale est fréquent, conduisant à une duodénite (inflammation de la muqueuse duodénale) puis à un ulcère duodénal, tous deux associés à des douleurs épigastriques.

Chaque individu réagit différemment aux douleurs abdominales. Certains peuvent réagir de manière excessive, d’autres peuvent être impassibles. C’est pour cela qu’il faut consulter un médecin dont le rôle est d’identifier la racine du problème.

La redaction